Déclivité d’une Route


Déclivité d’une Route

    On appelle déclivité d’une route la tangente de l’angle qui fait le profil en long avec l’horizontale. Elle prend le nom de pente pour les descentes et rampe pour les montés.

 1/ Déclivité Minimum :

   Dans un terrain plat n'emploie normalement jamais de pente nulle de façon à ce que l'écoulement des eaux pluviales s'effectue facilement a long de la route au bord de la chaussé.
    On adopte en général les pentes longitudinales minimales suivantes :


  • Au moins 0,5% et de préférence s 1 %,  si possible.
  • Imin= 0,5 % dans les longues sections en déblai : pour que l’ouvrage d’évacuation des eaux ne soit pas trop profondément.

  •  Imin=  0,5 % dans les sections en remblai prévues avec des descentes d’eau.


2/ Déclivité Maximum :

         La déclivité maximale d'une route est acceptée particulièrement dans les courtes distances inférieures à 1500 m, à cause de :
  • la réduction de la vitesse et l’augmentation des dépenses de circulation par la suite (cas de rampe Max).
  • l’effort de freinage des poids lourds est très important qui fait l’usure de pneumatique (cas de pente max.)
            Donc, La déclivité maximale d'une route dépend de :
  • Condition d’adhérence.
  • Vitesse minimum de PL.
  • Condition économique.