ÉLÉMENTS DU TRACÉ EN PLAN

ÉLÉMENTS DU TRACÉ EN PLAN 


Un tracé en plan moderne est constitué de trois éléments:
  • Des droites (alignements).
  • Des arcs de cercle.
  • Des courbes de raccordement progressives.

1Les Alignements d'un tracé en plan :

      Bien qu’en principe la droite constituant le tracé en plan soit l’élément géométrique le plus simple, son emploi dans le tracé en plan des routes est restreint.
La cause en est qu’il présente des inconvénients, notamment :

  • De nuit, éblouissement prolongé des phares.
  • Monotonie de conduite qui peut engendrer des accidents.
  • Appréciation difficile des distances entre véhicules éloignés.
  • Mauvaise adaptation de la route au paysage.


Il existe toutefois des cas ou l’emploi d’alignement dans un tracé en plan se justifie:
  • En plaine ou, des sinuosités ne seraient absolument pas motivées.
  • Dans des vallées étroites.
  • Le long de constructions existantes.
  • Pour donner la possibilité de dépassement.

Donc la longueur des alignements dans un tracé en plan dépend de:
  • La vitesse de base, plus précisément de la durée du parcours rectiligne.
  • Des sinuosités précédentes et suivant l’alignement.
  • Du rayon de courbure de ces sinuosités.

Règles concernant la longueur des alignements dans un tracé en plan:

      Une longueur minimale d’alignement Lmin dans un tracé en plan devra séparer deux courbes circulaires de même sens, cette longueur sera prise égale à la distance parcourue pendant cinq (5) secondes à la vitesse maximale permise par le plus grand rayon de deux arcs de cercle.

2 -Arcs De Cercle d'un tracé en plan:

     Trois éléments interviennent pour limiter les courbures:
  • Stabilité, sous la sollicitation centrifuge des véhicules circulant à grande vitesse.
  • Visibilité en courbe.
  • Inscription des véhicules longs dans les courbes de rayon faible.

     Pour cela on essaie dans un tracé en plan de choisir des rayons les plus grands possibles pour éviter de descendre en dessous du rayon minimum préconisé.

3-Les Courbes De Raccordement  d'un tracé en plan:

         Le raccordement d’un alignement droit à une courbe circulaire doit être fait par des courbures progressives permettant l’introduction du devers et la condition du confort et de sécurité.
         La courbe de raccordement la plus utilisée dans un tracé en plan est la Clothoïde grâce à ses particularités, c’est-à-dire pour son accroissement linéaire des courbures. Elle assure à la voie un aspect satisfaisant en particulier dans les zones de variation du devers (condition de gauchissement) et assure l’introduction de devers et de la courbure de façon à respecter les conditions de stabilité et de confort dynamique qui sont limitées par unité de temps de variation de la sollicitation transversale des véhicules.