La Consolidation des sols


La Consolidation des sols


Consolidation primaire et secondaire 


Le phénomène du tassement est loin d’être instantané, il peut durer des années si la couche compressible est épaisse et sa perméabilité est faible. L’expérience oedomètrique a permis de voir que la perméabilité du matériau jouait un grand rôle, en effet  le tassement n’est pas possible dans un matériau saturé que si l’eau peut être expulsée. 
On peut étudier à l’oedomètre l’évolution du tassement sous charge constante en fonction du temps.


On discerne sur la courbe représentative de cet essai, affaissement – logt (Figure 5) deux branches sensiblement rectilignes dont les prolongements se coupent au point A. La branche de gauche BC présente la consolidation primaire ; La résistance offerte à l’évacuation de l’eau en excès en est la seule cause. Par contre, la branche de droite CD présente la consolidation secondaire, plus lente, qui semble être le résultat d’un arrangement progressif de la structure du sol, lié aux déformations des couches adsorbées. C’est un écoulement visqueux, elle est assez difficile.
Par définition le point A détermine le tassement primaire que l’on identifie au tassement calculé plus haut.