LE COMPACTAGE


LE COMPACTAGE


Anciennement, lorsqu’un sol était inadéquat, pour supporter une route ou un bâtiment, on pouvait se permettre de choisir un autre site dont le sol présentait des caractéristiques supérieures. De nos jours, il est souvent nécessaire d’adapter les fondations d’un ouvrage au type de sol sur lequel il sera construit, ou encore d’améliorer la qualité de ce sol. Cette dernière mesure porte le nom de Stabilisation des sols, elle représente parfois la solution la plus économique, particulièrement dans le cas des routes .


Il existe plusieurs méthodes de stabilisation des sols, on peut citer :
  • l’addition de produits chimiques qui sont ajoutés au sol par injection ou malaxage (tels que ciment, le bitume, la chaux). Ils servent à lier les particules entre elles
  • l’utilisation de remblais de surcharge qui consolident les dépôts de sol.
  • le compactage  qui peut s’effectuer en surface ou en profondeur. 

LES PRINCIPES DE BASE DU COMPACTAGE
 Le compactage consiste à appliquer suffisamment d’énergie au sol pour y réduire l’indice des vides et ainsi en accroître la compacité.
Le poids volumique du sol sec est influencé par trois variables :
  • La teneur en eau ;
  • L’énergie de compactage ;
  • La granulométrie.