Les causes des tassements


Les causes des tassements


Les causes des tassements ont été préalablement identifiées par les experts et les maîtres d’ouvrage , Parmi les plus fréquentes citons :

La dessiccation des couches superficielles.


Les périodes de sécheresse font évaporer l’eau naturellement présente dans les sols entraînant, dans certains cas, une réduction de leur volume. Cette réduction n’est jamais uniforme et ce pour diverses raisons telles que : l’hétérogénéité du sol d’assise des fondations, les différences d’ensoleillement selon les façades du bâtiment, la présence de terrasses ou d’ouvrages annexes ... Le phénomène de dessiccation entraîne un retrait du sol sous l’assise de l’édifice, qui se manifeste par des désordres plus ou moins importants (1).

Des désordres analogues peuvent être provoqués par la présence au voisinage immédiat du bâtiment d’arbres dont les racines pompent l’eau jusque sous les fondations, ou par des variations du niveau de la nappe le cas échéant (2).

Dans de nombreux cas, l’effet de ces différents facteurs se manifeste sur de longues périodes, rendant difficile la détermination des causes réelles.


La rupture de canalisations, conduites d’égouts, etc.


Une des causes de tassement la plus répandue est l’affouillement du sol de fondation consécutif à la rupture de réseaux enterrés (3).
L’apport de liquides dans les zones au voisinage immédiat du bâtiment agit également sur l’assise des fondations, le sol devient saturé et perd une grande partie de sa résistance mécanique : la reprise des charges n’est plus uniforme et entraîne des tassements différentiels.

Excavation en limite d’un bâtiment.

La réalisation d’une fouille à proximité d'un bâtiment, particulièrement dans le cas de terrains peu cohérents (sable et gravier), peut causer de graves tassements (4).
L’analyse des causes potentielles d’éboulement : la nature du sol, les effets de la nappe, le type et la profondeur des fondations du bâtiment, etc., est fondamentale pour permettre, le cas échéant, de proposer une solution adéquate, augmentant la cohérence de la paroi de la fouille.

Fondations inadaptées.

Le rapport inadéquat entre la pression exercée sur le sol d’assise et la portance du terrain est une cause fréquente de tassement structurel. La présence de sols compressibles ou sous-consolidés est également une cause de graves désordres. Les tassements ne sont pas immédiats et s’opèrent lentement sous l’effet de la descente de charge du bâtiment. La stabilisation des tassements peut prendre de nombreuses années, voire des décennies, pour les sols organiques compressibles.

Remblais.

Les terrains remaniés ou rapportés perdent leur capacité portante ; les tassements différentiels qui en résultent peuvent causer des désordres importants à moyen ou à long terme.

De nombreuses autres causes peuvent entraîner des désordres aux bâtiments. Nous en résumons brièvement quelques-unes :


- les éboulements et glissements de terrain ;


 - la modification des niveaux hydriques 

dus par exemple à la réalisation d’ouvrages voisins, de drains, de rabattage de nappe...;

 - la cohabitation de modes de fondation différents,

 cas d’un bâtiment sur sous-sol et d’un agrandissement sur vide sanitaire (5) ;

 - l’absence de fondations,

 cas de certains bâtiments anciens ;

 - la surcharge de remblais en limite d’une construction, 


cas d’un rez-de-chaussée surélevé où l’on crée un talus pour porter une terrasse (6) ;

 - les vibrations produites par le trafic routier ou par des machines ;

 - l’hétérogénéité du niveau de consolidation des différents sols constituant l’assise d’un même bâtiment (7) ;

 - l’hétérogénéité de la composition lithologique du sol sous-jacent (8).