composition d'une charpente

Composition d'une charpente


Elle est constituée de chevrons, de pannes et de fermes (toutes ces pièces sont en bois).

composition d'une charpente
composition d'une charpente

Le chevron d'une charpente:

répartit le poids de la toiture sur les pannes. Il est disposé dans le sens de la pente avec un entraxe (distance d'axe en axe) de 50 à 60 cm maximum, suivant le type de couverture. La section classique est de 8 à 11 cm.

Les pannes d'une charpente :

sont les éléments de liaison entre les fermes. C'est par elles que transitent les charges des chevrons vers les fermes. 
Entraxe : 1,00 à 1,50 m m,
Section de 8 à 22 à 10 à25 cm 

La ferme d'une charpentes:
constitue l'élément essentiel d'un comble. C'est elle qui transmet le poids général de la couverture aux porteurs verticaux (murs, poteaux...) 

Charpente industrielle 

Le principe de cette charpente consiste à transmettre les charges aux murs porteurs par l'intermédiaire des fermes (qui sont d'ailleurs dans ce cas très allégées, et appelées fermettes), disposées tous les 60 cm environ. 

Les fermettes d'une charpentes :

peuvent être considérées comme des chevrons renforcés par triangulation.
Portée: 5 à 35 m 

Charpentes en lamellé-collé

Cette technique consiste à reconstituer des équarrissages à partir de lamelle de bois de faible section, collées entre elles.

Le domaine d'application des Charpentes en lamellé-collé:

composition d'une charpente
composition d'une charpente
comprend les :

• bâtiments à usage public,

• bâtiments de grande portée,

• milieux agressifs (chimique, teinturier, stockage céréalier, piscines...)

Du fait d'une combustion assez faible, et constante (~2cm/?heure), les structures en bois lamellé-collé ont une grande résistance au feu. Enfin, il est à savoir que les arcs de ces charpentes sont élaborés par collage à contrefil et contre-coeur de pièces de bois, de façon à répartir le travail du lamellé-collé sur toute la pièce.
composition d'une charpente
composition d'une charpente
En charpente, élément oblique destiné à assuré la statique de l'ensemble des pièces composant la charpente, ainsi qu'a lutter contre la poussée du vent sur la toiture.
Pour l'auto-constructeur:
la charpente peut représenter un travail délicat si le toit ne se limite pas à un deux pans sans ferme. En fait il est parfaitement possible de venir à bout de la plupart des types de toiture en mettant en œuvre une méthodologie appropriée.