formule de boussinesq

formule de boussinesq

Cette  méthode  prend  en  compte  le  frottement  sol/mur.  Elle  conduit  à  la  modification  de l'orientation  des  lignes  de  glissement.  Elle  est  donc  plus  rigoureuse  que  la  méthode  de Rankine. L'obliquité     de l'action limite sur la paroi est une donnée mécanique qui dépend de l'angle de frottement sol/écran et du déplacement relatif terrain/écran. Cet angle de frottement est souvent appelé "rugosité" et il est souvent considéré, conventionnellement, comme égal à
2/3 (en valeur absolue) de l'angle de frottement dans le sol.
formule de boussinesq
Les différents coefficients (Ka, Kp) ont été tabulés en fonction de l'angle du mur (  ), de l'angle du talus  derrière le mur (  ), du frottement sol/mur ou rugosité (  ) et de l'angle de frottement interne du sol(  ). (Un extrait de ces tables est présenté page suivante).



Les tables donnent directement le coefficient de poussée Ka  ou de butée Kp  à la profondeur z. En poussée par exemple, la contrainte s'exerçant sur l'écran à la profondeur z fait un angle
(rugosité) avec la normale à l'écran (cf. Figure L-27) et son intensité est : p     K a     g   z

Remarque en butée l'angle est orienté négativement.
  • si = 0 (mur lisse) et le mur vertical ; les coefficients de Boussinesq, Caquot Kerisel sont identiques à ceux de Rankine
Caquot et Kérisel
valeur des coefficient de poussée et de buté d'après Caquot et Kérisel