ETUDE DU CARREFOUR

ETUDE DU CARREFOUR 


Définition : Un carrefour est le lieu où se croisent les routes ou les chemins ,
Tout carrefour est une partie importante d’une route.
L’efficacité, la vitesse, la sécurité, le coût d’exploitation et la capacité en dépendent.

Le carrefour à niveau, est le lieu de l’intersection de deux ou plusieurs routes au même niveau

VII.1. Les règles de priorité:


Il existe sur le réseau routier différents types de régulation de la circulation aux carrefours, appelés parfois « règles de priorité » :
  • La priorité à droite
  • Le stop
  • Le feu
  • Le rond-point
  • L'anneau ou carrefour giratoire

VII.2.Types des carrefours urbains :

Les principaux types de carrefour que présentent les zones urbaines  sont:

1)     Carrefour en T :

Carrefour plan ordinaire à trois branches secondaires unique et orthogonale, ou aussi (±20°), à l'axe principal. Le courant rectiligne domine, mais les autres courants peuvent être aussi d’importance semblable.

2)     Carrefour en Y ou type (Y) :

Carrefour plan ordinaire à trois branches, comportant une branche secondaire uniquement et dont l'incidence avec l'axe principale est oblique (s'éloignant de la normale de plus 20°).

1)     Carrefour en croix :

Carrefour plan à quatre  branches deux à deux alignées (ou quasi)

2)     Carrefour type giratoire ou carrefour giratoire :

Carrefour plan comportant un îlot central (normalement circulaire) matériellement infranchissable, ceinture par une chaussée mise à sens unique par la droite, sur laquelle débouchent différentes routes et annoncé par une signalisation spécifique.
Les carrefours giratoires sont utiles aux intersections de deux ou plusieurs routes également chargées, lorsque le nombre des véhicules virant à gauche est important.

La circulation se fait à sens unique autour du terre-plein (circulation ou avale). Aucune intersection ne subsiste ; seuls des mouvements de convergence, de divergence et d'entrecroisement s'y accomplissent dans des conditions sures et à vitesse relativement faible.
Les longueurs d'entrecroisement qui dépendent des volumes courants de circulation qui s'entrecroisent, déterminent le rayon du rond point.
Une courbe de petit rayon à l'entrée dans le giratoire freine les véhicules et permet la convergence sous un angle favorable (30 à 40°).
En revanche, la sortie doit être de plus grand rayon pour rendre le dégagement plus aisé.