Propriétés mécaniques des bétons légers

Propriétés mécaniques 

  des bétons légers


Notions générales (bétons ordinaires)

Le comportement du béton ne dépend pas uniquement de la réponse individuelle de ses   composants, mais également de leurs interactions. 

Par exemple, en compression, les granulats  ont  un   comportement  élastique  fragile,  alors  que  le  béton  montre  lui  un comportement pseudoductile, comme l’illustre la figure 2-3.

bétons légers
Figure    2-3:    Courbes    contrainte/déformation    du    béton    et    de    ces    constituants[ASS, 2004]


  • Essai desistance en compression

Lessai de résistance à la compression est un essai assez complexe, mais dont le mécanisme a é analy avec précision. 

Lors de l’application de la charge, les contraintes engendrées amènent à la formation de fissures, qui vont ensuite sétendre à mesure que la charge augmente.

La fissuration va dabord se produire aux interfaces pâtes/granulats, puis dans le mortier. [ARN, 1986]

De  nombreux  facteurs  peuvent  influencer  la  résistance  canique  dun  béton : rapport E/L, cure, température, nature du liant hydraulique, granulats, adjuvants, conditions d’essai, etc. 

Par exemple, la  figure 2-4 psente l’observation classique suivante : une augmentation du rapport E/L entraine une diminution de la résistance en compression. Le rapport E/L détermine en effet la porosité du ciment durci  à  chaque degré dhydratation [NEV, 1998].
bétons légers
Figure 2-4: Résistance à 28 jours d'une gamme de rapports eau/ciment de bétons de ciment portland, d'après  100 mélanges différents de béton effectués entre 1985 et 1999 [ASS,2004]

  • Influence du mûrissement

Pour obtenir un béton de qualité, la mise en œuvre optimale doit être assortie dun mûrissement dans un environnement adéquat durant les premiers stades du durcissement. 

On appelle mûrissement l’ensemble des produres utilisées pour favoriser l’hydratation du ciment qui consiste en un contrôle des conditions de température et dhumidité du béton. 

Plus spécifiquement, un des objectifs du mûrissement est de maintenir le béton saturé, ou aussi saturé que possible, jusqu’à ce que les pores remplis deau à l’origine dans la pâte fraiche de ciment soient remplis jusqu’au point désiré par les produits dhydratation. 

[NEV,1998]  La  figure  2-5  illustre  les  variations  de  résistance  en  compression  suivant  le mûrissement apporté. On constate bien que la résistance en compression maximale atteinte est d’autant plus élevée que la cure humide est prolongée.
bétons légers
Figure 2-5: Influence du mûrissement à l’eau sur la résistance à la compression de bétons ayant un rapport eau/ciment de 0,50.