eaux usées

eaux usées

L’assainissement : une nécessité au service des hommes


Certains types  d’effluents. Toutes  ces  opérations conduisent à la récupération de boues.

Élimination de la pollution organique

Wastewater discharge

Après décantation, il faut  encore assurer l’imputrescibilité des  effluents grâce  à la  stabilisation des  matières organiques carbonées. On  met  en  œuvre des procédés  biologiques  (naturels  ou  artificiels),   dont le  principe repose  sur l’application de deux  phénomènes :

la  sédimentation  partielle des   matières  en  suspension  qui  conduit  à  la formation de  boues ;
l’activité   biologique  de trè nombreuses  bactéries  qui  se  multiplient  et consomment les matières organiques comme autant de substances nutritives.

Les procédés biologiques naturels comprennent l’épandage sur le sol, le bassin  de  lagunage et  la  filtration  par  le  sol.  Les  procédés  biologiques artificiels permettent, sur des  surfaces réduites, d’améliorer la transformation et  donc, d’assurer une  meilleure destruction  des  matières organiques. Trois  grandes familles de procédés sont  utilisées : les lits bactériens, les boues activées et la biofiltration   accélérée.  L’épuration   classique,  telle   que   définie   ci-dessus, conduit à  un  abattement des  germes pathogènes de  l’ordre  de  90  % mais n’apporte pas  de solution satisfaisante à l’élimination de la pollution azotée et de  la pollution phosphorée, au traitement des  odeurs et à la désinfection des  eaux.  Il faut  alors procéder à des  traitements complémentaires.

Élimination de la pollution azotée

L’azote  est  un facteur de  dégradation de  l’environnement ; c’est  un élément fertilisant mais  sa  présence en  excès conduit à une  eutrophisation du  milieu. Les stations d’épuration qui ne visent que l’élimination  de la pollution  carbonée n’éliminent qu’une  faible fraction  de l’azote  qui est  utilisée  pour  la croissance de la biomasse épuratrice. Il peut  donc être nécessaire de prévoir un traitement complémentaire, selon l’un des  procédés suivants :

technique physico-chimique par  addition de  chaux  ;
technique par  échange d’ions  ;
technique biologique basée sur la filière de  “nitrification-dénitrification”.

Élimination de la pollution phosphorée

Les stations biologiques ont un rendement épuratoire faible pour  le phosphore.

Si cet élément doit être éliminé,  on fait appel  à un traitement supplémentaire :
technique physico-chimique par  ajout  de  sels  ferreux  ou  de  chaux  avec précipitation de  phosphore ;

techniques biologiques.

asssainissement
Assainissement des eaux usées