Caractéristiques des effluents

Les caractéristiques des  effluents :

sont  à considérer à trois  points de  vue :

les caractères chimiques des  effluents :

les effluents contiennent des  matières minérales et  des matières organiques ;

caractères  physiques des  effluents 


 matières  contenues  sont   dissoutes,  en suspension dispersée, en  suspension sous  forme  de  floculats ; elles  sont plus  ou moins  décantables” ;
caractères bactériologiques d'effluents :

l Les bactéries jouent un rôle essentiel dans  la  transformation en  produits inoffensifs  des  matières putrescibles conte- nues  dans les effluents.

Prétraitement et  traitement des  effluents


 Les opérations de  prétraitement et  de  traitement consistent à  transformer l’effluent en le débarrassant de ses matières en suspension et en transformant les matières putrescibles et polluantes en produits minéraux inoffensifs. Cela consiste à  mettre en  œuvre, selon  les  cas,  tout  ou  partie des  dispositions suivantes:

Prétraitement des effluents

Dégrillage  : opération consistant, au  moye de grilles plus ou moins  serrées et parfois  de tamis, à  retenir  les matières volumineuses (de  plus  de
10 mm).
Dessablage : élimination des particules minérales de plus  de  100  µm.
Dégraissage-déshuilage : opération  de  sépara- tion liquid pou les  huiles  ; cette élimination s’effectue par écumage manuel et/ou mécanisé. Dégrillage,   dessablage, dégraissage-déshuilage constituent l’ensemble des  opérations dites de
prétraitement. Les eaux  usées devront ensuite subir  les opérations complé- mentaires suivantes.
les  effluents

Traitement primaire des effluents

Décantation : procédé physique de séparation liquide/solide utilisant la pesan- teur,  qui  permet d’éliminer  50 à 60 % des  matières en suspension décan- tables”   :  matièreminérales grenues,  matièrefloculées en  suspension et matières colloïdales. Dans le cas d’une  décantation très poussée, on parle de sédimentation.  I es auss possible,  a moyen    d procédé physico- chimiques faisant  appel  à  des  techniques de  coagulation et  de  floculation, d’améliorer sensiblement la performance de la décantation ; on parle alors de décantation  chimique